Startup

Cowboy lève 80 millions de dollars pour booster son activité de vélos électriques: TechCrunch

Cowboy lève 80 millions de dollars pour booster son activité de vélos électriques: TechCrunch
Written by admin
Cowboy lève 80 millions de dollars pour booster son activité de vélos électriques: TechCrunch

La pandémie a suscité une boom dans les vélos électriques et autres modes de transport urbains alternatifs, les citadins recherchant des moyens moins encombrés de se déplacer rapidement et facilement dans leurs rues sans utiliser de voiture. Aujourd’hui, l’une des entreprises qui a bénéficié de cette tendance annonce une importante levée de fonds pour développer son activité. Cow-boyune startup basée à Bruxelles qui produit des vélos électriques et une application compagnon pour gérer divers services connexes, a levé 80 millions de dollars lors d’un cycle de financement de série C.

Exor, HCVC et Siam Capital ont codirigé l’investissement, également avec la participation de Tiger Global, Index Ventures, Eothen, Isomer Opportunities Fund, Future Positive Capital et Triple Point Capital. Cowboy, qui a levé 120 millions de dollars à ce jour, n’a pas divulgué son évaluation, ni aucun chiffre de vente, mais dit qu’il est sur la bonne voie pour atteindre 100 000 coureurs d’ici 2023.

Adrien Roose, PDG et co-fondateur de Cowboy, a déclaré qu’il avait été inspiré pour construire la startup sur la base de trois expériences différentes. Son entreprise précédente, la start-up de livraison de nourriture Take Eat Easy (qui ça finit par s’éteindre), dépendait fortement des cyclistes pour les livraisons; ceux-ci étaient principalement exécutés sur des vélos à pousser conventionnels, ce qui signifiait qu’un certain retard accepté fonctionnait dans le réseau logistique de la startup. Séparément, Roose a rendu visite à son grand-père et a vu qu’il utilisait un vélo électrique pour se déplacer. Étant lui-même cycliste, Roose considérait les vélos électriques comme étant exactement cela : des véhicules pratiques mais laids pour les personnes âgées qui ne pouvaient pas rouler et n’avaient pas la force des vélos conventionnels. Son moment spécial a été lorsqu’il s’est rendu compte que ces vélos électriques pouvaient aider son réseau de livraison de vélos à fonctionner plus rapidement, tout en contribuant également à un meilleur environnement dans la ville en général, que les motos ou les voitures qui seraient autrement utilisées pour la livraison.

« Il m’a fallu un certain temps pour réaliser que les vélos électriques pourraient devenir populaires non seulement parmi les personnes âgées », a-t-il déclaré. « L’électrification du vélo a rendu le vélo plus accessible à tous ».

Roose et ses co-fondateurs Karim Slaoui (VP du matériel de Cowboy) et Tanguy Goretti (CTO de Cowboy) ont entrepris de concevoir un vélo qui plairait à un autre type de consommateur, un citadin plus jeune. Cowboy conçoit ses vélos à partir de zéro – une différence flagrante, a déclaré Roose, par rapport à de nombreux autres sur le marché qui pourraient concevoir le cadre mais ensuite acheter des composants à des tiers. Les vélos Cowboy sont célèbres pour leurs lignes épurées en métal brossé et leur poids relativement léger (un vélo Cowboy pèse environ 19 kg, comparable à son rival Van Moof) ; leur placement discret de la batterie (il s’agit d’un long tube qui pend à son tour à l’arrière du tube de selle) ; et 70 km d’autonomie.

Cowboy propose aujourd’hui à la vente deux modèles de ses vélos électriques sans engrenage, les C3 et C4 (au prix de 2 490 £; soit un peu moins de 3 000 $).

En plus des vélos, Cowboy a développé une application à utiliser avec le vélo qui fournit une gamme de services gratuits liés au vélo, tels que la planification d’itinéraire, le suivi des vélos, les diagnostics et la possibilité de suivre vos progrès et de les comparer avec d’autres Cowboys. dans votre ville.

Le plan est d’utiliser les fonds pour investir dans trois domaines.

Avant tout, Cowboy veut continuer à développer la technologie sur les vélos eux-mêmes. Un domaine dans lequel le PDG et co-fondateur de Cowboy, Adrien Roose, a déclaré qu’il aimerait voir un mouvement est que le prix de ces vélos baisse avec le temps.

« Cela me préoccupe depuis le jour où nous avons commencé parce que nous voulons accélérer la transition vers le vélo et si vous dépensez des milliers de dollars pour un vélo, cela commence à devenir l’un des achats les plus chers qu’un client puisse faire. » À l’origine, a-t-il dit, l’objectif était de vendre les vélos pour moins de 1 000 dollars, bien que la complexité de les concevoir à partir de zéro ait entraîné une augmentation spectaculaire des prix. Maintenant, à mesure que l’entreprise grandit, elle a la possibilité de l’utiliser pour faire baisser le prix au fil du temps.

Deuxièmement, Cowboy prévoit d’ajouter plus de services et de fonctionnalités à son application, qui s’annonce comme une source de revenus distincte pour l’entreprise avec l’ajout récent de services payants tels que l’assurance, la récupération après accident et « Cowboy Care », une réparation de vélos et service de maintenance actuellement disponible dans 22 villes. Il se lance également dans un modèle d’économie circulaire, où les propriétaires de Cowboy peuvent vendre des vélos Cowboy d’occasion sur la plateforme de la startup.

Et troisièmement, Cowboy veut embaucher plus de talents pour réaliser les deux premiers points et se développer sur plus de marchés. L’entreprise s’est étendue aux États-Unis en 2021, et bien que l’Europe représente aujourd’hui la majorité des activités de Cowboy, l’Amérique du Nord connaît une croissance rapide, elle sera donc probablement l’une des cibles pour l’embauche et l’expansion de l’entreprise. .

« Alors que les efforts mondiaux dans la lutte contre le changement climatique ont conduit à un soutien croissant à la décarbonisation de la mobilité urbaine, le besoin de modes de transport plus durables n’a jamais été aussi évident, en particulier en cette ère de consommateurs conscients. En combinant les meilleurs matériels, logiciels et services d’abonnement pour offrir une expérience élevée, Cowboy est particulièrement bien placé pour devenir un leader dans la fabrication de vélos électriques non seulement accessibles mais aussi ambitieux. Nous ne pourrions pas être plus enthousiastes à l’idée de nous associer à eux alors qu’ils continuent de mettre leur mission sur le marché », a déclaré Sita Chantramonklasri de Siam Capital dans un communiqué.

Cowboy cite des estimations selon lesquelles ils s’attendent à des ventes de vélos électriques de 50 milliards de dollars au cours des six prochaines années, mais cela comprendra une large pléthore de marques et de modèles commerciaux. En fait, Cowboy est en concurrence sur le marché non seulement avec d’autres moyens de transport et d’autres fabricants de vélos électriques – il y a également eu une profusion massive de plates-formes de location de vélos électriques comme Uber et d’autres. Cela devient un moyen convaincant pour les consommateurs plus occasionnels d’utiliser des vélos électriques sans faire un investissement important dans l’achat d’un.

Roose dit qu’il voit la propriété partagée et les joueurs à la demande comme un coup de pouce pour les affaires de Cowboy.

« Je suis profondément convaincu que les plateformes de partage de vélos nous ont beaucoup aidés à éduquer le marché sur ce qu’est un vélo électrique, à comprendre la valeur qu’il peut vous offrir », a-t-il déclaré. « De plus, franchement, nous ne sommes pas en concurrence directe. J’utilise mon vélo mais je le loue aussi à la minute pour de courts trajets en déplacement. C’est un cas d’utilisation très différent. »

About the author

admin

Leave a Comment